Vive la Commune!

Un grand merci à la Commune d’Etterbeek qui vient d’introduire un énième recours,  contre un « nouveau » permis d’urbanisme. Délivré alors que nous venions d’obtenir l’annulation du précédent devant le Conseil d’État…

Alors que nous pensions l’avoir définitivement emporté en urbanisme, avec l’annulation du permis le 29 juin, justifié par la hauteur excessives des antennes, voilà que la Région « redélivrait » (sic) récemment le même permis en (s’)accorant une énième dérogation concernant ce point! Ce fait avait échappé à note vigilance, heureusement pas à celle de la Commune qui a introduit un nouveau recours, nous permettant de bénéficier du délai pour faire de même. Encore merci au Bourgmestre Vincent De Wolf et à son administration pour cette constance dans leur engagement à nos cotés.

Comme une mauvaise nouvelle n’arrive pas seule -les bonnes suivent plus bas- notre rendez-vous avec la présidence du CPAS, suite à notre victoire au coté de la Commune,  fut très décevant. Il faut rappeler que les services du CPAS nous avaient régulièrement assuré qu’ils  pourraient modifier ou contester le contrat qui les lie à l’opérateur si nous obtenions l’annulation d’un permis.
Après 5 années d’effort continu et plus de 10 recours (!), nous obtenions enfin cette annulation en urbanisme, le 29 juin devant le Conseil d’État. Par tactique, l’opérateur renonçait aux précédents permis quand il constatait qu’il se dirigeaient vers un refus.
Nous avons donc envoyé la preuve de cette victoire et pris rendez-vous avec la présidence afin de l’en informer. Malheureusement, nous n’avons jamais pu rencontrer le président et il nous fut expliqué que malgré notre victoire le CPAS ne voulait plus modifier ou contester le contrat qui le lie avec l’opérateur. Inutile de vous expliquer que l’information fut plutôt mal reçue.

Vu que l’opérateur dispose actuellement de deux permis la vigilance de toutes et tous est requise : des grues, un parking réservé, un avis? Nous devons êtres prêts à nous mobiliser rapidement et appeler les voisins si nécessaire.

Les bonnes nouvelles à présent : nous allons l’emporter contre le « nouveau » permis d’urbanisme car le Conseil d’État appréciera peu la manœuvre de la Région. Le nouveau permis d’environnement est lui aussi contesté devant le Collège de l’Environnement.

La présidence du CPAS a changé et la nouvelle présidente est réputée pour son écoute et son engagement auprès des citoyens. Une demande de rendez-vous sera prochainement envoyée. Le CPAS nous avait aussi assuré qu’il ne permettrait pas l’installation des antennes tant que des recours seraient en cours. C’est actuellement le cas et ce pour plusieurs mois encore. Nous pourrons savoir si cet autre engagement tient toujours très bientôt.

Et nous allons passer un cinquième noël sans antennes dans l’avenue Jules Malou! Bonnes Fêtes à Toutes et Tous!

Merci pour votre participation et soutien.

 

Publicités

Septième recours en environnement!

Toujours pas d’antennes sur les toitures du 60 avenue Jules Malou, pourtant les opérateurs ne ménagent pas leurs efforts…mais les habitantes et habitants non plus!

Il y a un mois, les habitants découvraient une nouvelle affiche annonçant qu’un nouveau permis d’environnement 1D (sans enquête publique préalable) était accordé à orange. Un septième recours en environnement vient donc d’être introduit devant le Collège d’Environnement grâce à la mobilisation de quelques voisines, un grand merci à elles. En cumulant les recours en environnement et en urbanisme, cela fait le dixième recours en cinq années de mobilisation.

En effet, récemment le quartier Malou et la Commune d’Etterbeek l’emportaient contre le permis d’urbanisme mais cela n’a pas empêché orange, qui a racheté mobistar, d’introduire une nouvelle demande en environnement.

Vu que les opérateurs ne veulent pas entendre raison malgré le nombre de tentatives infructueuses, il ne reste qu’une option : amener les propriétaires, le CPAS de la Ville de Bruxelles, à renoncer de louer les toitures de son bâtiment situé au 60 avenue Jules Malou aux opérateurs.

Dans les mois qui viennent le quartier va donc reprendre les actions envers le CPAS, un communiqué de presse est en préparation et un rendez-vous est prévu avec la nouvelle présidence du CPAS.

Si vous souhaitez être informé de nos réunions: prenez contact.

Victoire au Conseil d’État!

BRUXELLUM1Alors que la mobilisation approche sa cinquième année, le quartier Malou remporte une nouvelle victoire en intervention au coté de la commune, contre le permis d’urbanisme cette fois!

C’est l’ensemble des voisines et voisins qu’il faut féliciter mais aussi Maitre Sambon mandaté par la Commune d’Etterbeek, commune que nous remercions encore pour son soutien sans faille! L’excellent plaidoirie de Maitre Sambon fut déterminante puisqu’en définitive le Conseil a estimé que le premier moyen à lui seul, la hauteur des antennes, était suffisant pour annuler le permis! Ce alors que dans un premier temps, avant la plaidoirie de Maitre Sambon, l’Auditeur avait exprimé des doutes sur cet argument.

C’est une excellente nouvelle car si l’opérateur aurait pu introduire une nouvelle demande de permis en n’«oubliant» pas de mentionner le penthouse présent en toiture dans les plans (deuxième moyen) et aurait éventuellement pu rendre les installations moins visibles du parvis (troisième moyen), il lui sera par contre très difficile, voire impossible, de résoudre le problème de la hauteur des antennes depuis le site prévu.

Vous pouvez lire l’arrêté du Conseil d’État ici. Vous constaterez que le Conseil met des frais à la charge des parties intervenantes, dont trois habitants du quartier (3×150€=450€). Nous allons vérifier qu’il ne s’agit pas d’un malentendu. Si ce n’est la cas, une collecte sera organisée afin de soutenir ces trois habitants qui se sont portés volontaires. Encore et d’avance merci pour votre soutien!

Notez que cette victoire vient s’ajouter à une série de 5 victoires des quartiers devant le Collège de l’Environnement et à une autre victoire devant le Conseil d’État contre un arrêté technique qui concerne toute la Région Bruxelloise. En bref : l’engagement citoyen porte ses fruits, ne nous arrêtons pas là, rejoignez la plateforme des quartiers grONDES!